DNA Pass

Une association européenne sur la génétique

Cette association a pour objet la promotion, l’éducation, l’information, l’entraide, l’aide à la Recherche, la formation et l’assistance à ses adhérents sur tous les sujets liés à la génétique en France, Union européenne et dans le monde.

L’association assure la représentation de ses membres auprès des pouvoirs publics, des organismes étrangers ou des instances nationales ou internationales.

L’association met en œuvre tous les moyens autorisés par la loi propre à contribuer à la réalisation de son objet, notamment :

  • le recours à tout moyen de diffusion et communication ;
  • le développement informatique et/ou internet de tout outil nécessaire à son objet ;
  • l’attribution de bourses, de subventions, de prix, de récompenses ;
  • la signature de convention de partenariats ;
  • le recours au volontariat.

L’association est indépendante de toute organisation politique, religieuse et/ou communautaire.

Présidente

Passionnée de généalogie, j’ai découvert un nouveau champs d’exploration de l’histoire familiale grâce aux tets ADN.
Dix ans à étudier la généalogie génétique dans tous ses aspects jusqu’à écrire le premier guide français sur le sujet et créer ce site internet afin de populariser cette discipline.

EN 2008, mon père décédait d’un cancer du colon, un cancer potentiellement génétique et héréditaire. Après 13 années de lutte à ses côtés, je m’interrogeais : serais-je la prochaine à être atteinte de ce cancer ?

En lisant un article dans le Monde diplomatique sur les tests ADN, et notamment les tests médicaux, j’effectuais cette démarche auprès d’un laboratoire génétique.

Un mois après le décès de mon père, j’obtenais les résultats.

Après avoir effectué le test, je découvrais presque par inadvertance la richesse des apports en matière de généalogie génétique. Je consacrais désormais mes loisirs à développer ma connaissance dans cette discipline pour mieux exploiter les données génétiques.

Je réalisais mon premier test chez 23andMe en 2008. De père serbe et de mère créole réunionnaise, la répartition ethnique reflétait cette diversité d’origines de pays du monde entier.

Je découvrais aussi de nombreux cousins génétiques à des degrés divers. Passionnée de généalogie depuis 30 ans, des noms ressortaient, familiers. Je tentais de retrouver les ancêtres nous liant, mais manquais de connaissances génétiques.

Comment utiliser le chromosome browser ? Le test mitochondrial consistait en quoi ? Qu’était un segment ? Des questions sans réponses alors.

Premier projet Genographic puis test sur Family Tree DNA, de nouveaux contacts apparaissaient. Les résultats différaient légèrement sur les origines ethniques, et je ne comprenais toujours pas pourquoi.

Que faire de cette masse de données génétiques ? Qu’en était-il du cadre légal, des risques à diffuser ces données ? Les résultats médicaux étaient-ils vraiment fiables ?

Il ne me restait plus qu’à étudier et me former sur la généalogie génétique. J’enchainais les lectures, les visites sur les sites internet, jusqu’à comprendre et exploiter au mieux ces données en toute sécurité.

Cet outil généalogique précieux qu’est notre ADN, non seulement nous permet d’approfondir notre connaissance de nous-même, de notre histoire, de l’histoire de l’humanité.  Je regrettais qu’aucun guide n’existe sur le sujet.

Il ne me restait plus qu’à l’écrire.

L’ADN, un outil généalogique, paru en mars 2018, est en rupture de stock deux semaines après sa parution. Réimprimé, le succès ne faiblit pas ainsi que les critiques élogieuses dans la presse.

La création de l’association DNA PAss constituait la suite logique de cette démarche afin d’aider les francophones dans leurs démarches.

Nathalie Jovanovic-Floricourt

Dirck Weissleder

Vice président

Président de la Fédération allemande de généalogie.

Frédéric Dumoulin

Membre du Bureau

Denis Muniglia

Membre du Bureau

Didier Ramelet Stuart

Didier Ramelet Stuart

Membre du Bureau