•          
     
         

         
     
       

     

       

     

         

     

       

     
     

     

         

       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
     
       

     

       

         

       

  • MyHeritage, aujourd’hui 3e laboratoire de généalogie génétique après AncestryDNA et 23andMe, a l’ambition de rapidement devenir leader sur ce marché. Pour atteindre cet objectif, le laboratoire vient d’ann […]

  • Les tests ADN à des fins généalogiques permettent d’identifier les cousins génétiques reliés à vous par un ancêtre commun. Encore faut-il parvenir à déterminer, parmi notre multitude d’ancêtres, quel ancêtre es […]

    • Bonjour,
      Désolée pour le retard dans ma réponse du à mon état de santé.
      Effectivement, il est préférable d’effectuer le test ADN sur le parent le plus âgé, donc votre père. Et le test génétique est tout à fait adapté pour votre recherche, voire le seul moyen d’identifier lesdits aïeuls.
      Le facteur chance est important : soit des descendants proches des aïeuls inconnus se sont fait testés, auquel cas, l’identification sera assez aisée, soit ce sont des descendants éloignés, auquel cas, vous devrez appliquer les techniques de généalogie génétique, et ce sera plus ou moins long.
      Il faut faire tester votre père, mais aussi les frères et soeurs si possible pour mettre toutes les chances de votre côté. En effet, votre père a hérité de 50 % de l’ADN de son père et 50 % de l’ADN de sa mère, et donc “perdu” 50 % de l’ADN de chaque… hérité en partie par les frères et soeurs selon les lois aléatoires de la transmission génétique.
      Pour votre père, il s’agit d’identifier sa grand mère du côté maternel et son grand père du côté paternel, si j’ai bien compris, dont il a hérité d’environ 25 % d’ADN, environ car tout devient aléatoire à partir des grands parents, ça peut être des répartitions pour chaque grand parent de 20/30, 18/32, etc une répartition qui sera différente pour ses frères et soeurs…
      Si il a hérité de peu d’ADN de chacun des grand parent recherché, il aura moins de cousins génétiques identifiés, ses frères et soeurs pourront en avoir d’autres.
      Mais comment identifier lesdits aïeuls inconnus ?
      En généalogie génétique, tout fonctionne par comparaison, comparaison de l’ADN et comparaison des arbres généalogiques.
      Il va donc vous falloir distinguer le chromosome hérité du côté paternel de celui du côté maternel. Pour cela, l’idéal serait de faire tester aussi des cousins germains de votre père, ou cousins issus du germain à défaut (mais avec une déperdition d’ADN) du côté maternel et paternel. Cela permettra de faire un premier tri sur chaque branche.
      Pour cela, vous pourrez utiliser DNA Painter par le map segments en important les données dessus.
      Si vos origines sont françaises, aujourd’hui, MyHeritage est le plus utilisé en France et le moins cher, vu le nombre de tests à faire effectuer pour optimiser vos chances.
      Vous pouvez commencer par votre père, voir si il a des parentés proches ou pas. Si il n’a pas de parenté proche, faire tester les frères et soeurs puis cousins germains pour vous simplifier la tache.
      J’espère avoir pu vous aider.
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour,
      Merci de vos compliments…
      Dans les cas des nés sous X, le principe est de faire le test dans tous les laboratoires de généalogie génétique. Ne connaissant pas vos origines, vous ne pouvez pas savoir où vous retrouverez vos parents biologiques, vos (demi) frères/sœurs peut-être adoptés aussi pour certains.
      A ce stade, vous ne savez pas non plus si votre recherche sera facile, comme les success stories relayées par les laboratoires de généalogie génétique pour faire leur promo. Si vous découvrez un cousin, il sera très facile d’identifier vos parents biologiques.
      Dans la majorité des cas, vous vous retrouverez que des cousins au 2e, 3e voire 5e degré, et il vous faudra de longs mois ou années afin d’identifier vos parents biologiques.
      Dans un premier temps, vous devez transférer gratuitement vos données brutes d’Ancestry sur FTDNA, MyHeritage et Geneanet ADN.
      Voici les différents liens, sur lesquels vous trouverez le mode d’instruction.
      Attention, vous avez accès à des fonctionnalités restreintes, il vous faudra débourser sur FTDNA et MH, 20 et 40 € pour avoir accès à tout.
      https://www.geneanet.org/adn/aide/exporter-fichier-adn-depuis-autre-site
      https://www.myheritage.fr/dna/upload
      https://www.familytreedna.com/autosomal-transfer
      Si vous avez de la chance, vous pouvez vous arrêter là. Sinon, vous allez passer en mode “généalogiste génétique”, et il vous faudra faire un test sur 23andMe. C’est le seul laboratoire qui permet de distinguer ADN issu du père de celui de la mère.
      Voici pour cette première étape.
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour,
      Dans votre cas, vous n’avez pas besoin de faire de test ADN.
      La loi européenne a imposé à la France la création en 2002 d’un organisme : le CNAOP.
      Dans votre cas, en tant que membre direct de la famille, vous pouvez demander à contacter votre frère jumeau.
      Il lui reviendra de répondre, ou pas, à votre demande.
      Je vous conseille vivement de vous faire accompagner par une association spécialisée comme la voix des adoptés.
      La France a été obligée de créer cet organisme, mais de nombreuses réticences et freins demeurent, avec des scandales révélés régulièrement sur des dossiers “enterrés” volontairement. L’appui d’une association puissante vous sera précieuse pour garantir le succès de votre démarche.
      Voici le lien association (antennes physiques sur toute la France) : https://lavoixdesadoptes.com/
      Voici le lien CNAOP : https://www.cnaop.gouv.fr/lever-le-secret-de-son-identite.html
      Tenez-moi au courant SVP de la suite de votre démarche,
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour,
      J’invite surtout à se faire accompagner par une association puissante comme la voix des adoptés.
      Leur connaissance du sujet, leur réseau, leur expérience peuvent permettre de se sortir de la meilleure façon de ce méandre administratif.
      Cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour,
      Mes vœux vous accompagnent.
      Pour la recherche, je vous invite plutôt à contacter un généalogiste génétique, ce que n’est pas un détective…
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Voici qui je peux vous recommander :

      Prestations

    • Bonjour,
      Quelle recherche passionnantes, et à laquelle les tests ADN pourront sans aucun doute répondre.
      Votre recherche se situant dans l’univers anglo-saxon, je vous recommande une stratégie de tests pour élargir le nombre de bases de cousins génétiques et optimiser vos chances d’identification.
      Je vous recommande d’effectuer le test sur AncestryDNA (21 millions d’utilisateurs) en achetant un kit sur Amazon.de (car Ancestry ne livre pas en France). Cela vous coutera environ 69 euros. Enregistrez votre kit ADN sur Ancestry.ca pour avoir les résultats en Français. Ensuite, téléchargez vos données brutes pour les transférer sur FamilyTreeDNA (19 € pour débloquer les cousins au lieu de 79 €, le prix du test ADN) très utilisé par les irlandais, écossais et anglais, sur MyHeritage (39 €) très utilisé par les européens, sur LivingDNA (gratuit) très utilisé par les anglais et sur geneanetADN (où il y a des membres de 23andMe, l’autre base américaine de 13 millions d’utilisateurs, mais qui n’accepte pas les téléchargements).
      Et ensuite, il ne restera plus qu’à découvrir la magie des liens génétiques.
      Autre alternative, le chromosome Y si votre descendant est de la lignée masculine.
      Bien cordialement,
      Nathalie

  • Vous avez reçu un email de validation pour une adresse email dna-pass.com directement de Google.

    Vous avez 48 h pour activer cet email.

    Cet email est obligatoire pour vous connecter à l’espace de c […]

  • Bonjour à toutes et à tous. J’ai été ravi d’assister aux échanges et de vous présenter mon propre cas sur l’Hg “T” hier ainsi que les détails. Passionnants, toutes ces annonces !! A très vite ! Jean (Namur, Belgique)

  • Bonjour,
    Je ne saurais pas dire pour un site exclusivement espagnol, mais sur MyHeritage j’ai trouvé pas mal de correspondances espagnoles.
    Cordialement

  • How do you identify a “natural” grandfather who has not been declared on a birth certificate? This is one of the most frequently asked questions, which we will answer by giving you the essential information needed […]

    • Dear Vlad,

      Ethnics origins are probabilities, and the most difficult part to understand for now.
      What you must understand is that you inherit DNA from 6 generation about you, and some ancestors from 7, 8 and even 10 generations above you.
      That means that you must have your genealogical tree of your ancestors who lived 300 years ago. Their DNA and ethnic origins were transmitted unchanged. That means that if 300 years ago, a people coming from Croatia did settle in Romania, his/her dna maintained unchanged.
      That’s where you must think about the “Balkans” history, which I know a few as my father was from Serbia.
      At that time, it was the hugarian-austrian empire, with a lot of wars, forced people movements to settle in new regions, also people moving to find better way of life. What DNA teach us is that the human history is a migration history.
      Apart from this, people who migrated were used to easily change of names. At that time, there were no identity card. When people arrived in a new country, they used to change their names for names that sound like all the others in their new country. I was the way to be better incorporated. If they were running away because of political of religious persecutions, they even lie about their origines in order to protect themselves.
      For all theses reasons, you can not rely only on a result of 24genetics.
      If you want to understand your origines, you should make a genetic test with 23andMe. That’s the only laboratory which show you what origins on each chromosomes. You can rely them with your genetic cousins in order to find the common ancestor and the common ethnic origins.
      You should read the article I’ve written about 24GEnetics, but also about “Are the ethnics genetic tests reliables?” and how AncestryDNA did ameliorate its ethnic results.
      Kind regards,
      Nathalie

    • Hi Chris,
      I understand that you don’t know your grandfather, and that you are looking for his identity.
      I need more information to help you. From what side is your grand father, paternal or maternal ?
      Which company do you use? Each one has different functions and results, such as X-chromosome and haplogroups.
      If you did your test on Ancestry, none of these are shown.
      Whatever, to identify the different familis links possible with our 979 cM’s, I recommand you to consult the Shared Cm Tools of DNA Painter.
      Hope it helps,
      Nathalie

  • Comment identifier un grand-père “naturel”, n’ayant pas été déclaré sur l’acte de naissance ? Voici une des questions les plus récurrentes, à laquelle nous allons répondre en donnant les informations basique […]

    • Bonjour,
      Difficile d’aider à distance sans connaître le dossier en détail. Chaque cas est particulier selon les origines et éléments.
      Pour vous donner quelques indications, vous devez aussi avoir un arbre généalogique jusqu’à 8 générations au delà de votre père.
      Vous devez commencer à distinguer les chromosomes qui vous intéressent, du côté du grand père en question, côté paternel, de ceux du côté maternel.
      Si l’haplogroupe donné par 23andMe est spécifique (c’est à dire pas trop commun, comme le sont le R M269, par exemple), vous l’utiliserez avec le fichier excel des cousins génétiques sur 23andMe, pour pouvoir identifier la branche paternelle. Pour distinguer la branche maternelle de paternelle, vous pouvez commencer par le chromosome X. Tous les cousins génétiques (sauf endogamie des parents) sur le chromosome X appartiennent au côté maternel, puisque le chromosome X de l’homme est uniquement hérité de sa mère. Tous les autres segments des cousins génétiques sur les chromosomes indiquent aussi le chromosome maternel.
      Vous devez les distinguer pour ensuite aller analyser le chromosome du côté paternel. Vous devez identifier les segments correspondants aux cousins génétiques partageant un ancêtre commun en comparant les arbres généalogiques par triangulation. Les segments partagés par vos cousins génétiques et ne correspondant à aucun ancêtre connu devra correspondre au grand-père recherché. Je vous recommande mon ouvrage, pour mieux comprendre la généalogie génétique. La nouvelle édition sortira en septembre. Nous allons aussi mettre en place des formations. Inscrivez-vous à la newsletter pour en être informé.
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour,

      Merci pour vos compliments.
      Votre sujet peut effectivement s’avérer complexe. Il faut tout d’abord savoir si votre grand père et votre grand oncle étaient jumeaux monozygotes, issus de la même cellule, ou hétérozygotes.
      Si ils sont monozygotes, je doute que vous puissiez distinguer l’un de l’autre facilement, surtout sans disposer de leur ADN.
      Si ils sont jumeaux hétérozygotes, cela sera plus facile, puisque leur ADN est différent.
      Il convient de faire tester tous les enfants de votre grand père et de votre oncle, et de voir les % d’ADN commun et le lien de parenté estimé dans n’importe quel laboratoire de généalogie génétique, pour voir si votre intuition est fondée, ou pas.
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour,

      Désolée pour le retard dans ma réponse, du à mon état de santé.
      Les origines ethniques constituent toujours le sujet le plus controversé. Pour simplifier, je vous répondrai que les résultats ethniques n’ont de sens et ne prennent de sens, qu’à partir du moment où on les relient à un ancêtre identifié.
      Cela vous permettra de confirmer ou d’infirmer les résultats, voire peut-être de découvrir un événement non filiatif comme une adoption cachée, un échange de bébé à la maternité, un viol ou un adultère, par exemple (1 % des naissances).
      Pour faire ce rapprochement, vous pouvez utiliser DNA Painter et son map segment où vous pourrez importer les origines ethniques de 23andMe, en identifiant d’ores et déjà chromosome paternel du maternel, et tous les segments d’ADN de vos cousins génétiques.
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour,
      Le chromosome Y est effectivement la meilleure voie. Cependant, il faut être réaliste. Aujourd’hui, ce test est quasiment inutilisé par les français. Il y a environ 200 000 profils génétiques internationaux sur FTDNA. Il faudrait que vous ayiez beaucoup beaucoup beaucoup de chance (et c’est un euphémisme), pour qu’un descendant direct du père biologique non déclaré se soit fait tester. Si vous avez une piste, et qu’un descendant masculin se fasse tester, vous pourrez avoir confirmation via le test 111 (assez cher).
      Le plus simple et moins cher, avec davantage de chances de succès, est d’effectuer votre recherche via les tests autosomaux. Pour identifier l’ADN de ledit ancêtre, il faudrait que vous identifiez les segments d’ADN communs avec d’autres descendants dudit aïeul inconnu que vous avez identifié.
      Les descendants inconnus vous mettront sur la piste de leur ancêtre commun.
      Je vous recommande d’examiner les pistes aussi du chromosome X, si votre aïeul inconnu a légué son chromosome X).
      La meilleure option pour vous est de faire le test 23andMe qui vous donnera votre haplogroupe du chromosome Y et le détail des segments sur vos chromosomes X, puis de transférer sur MyHeritage et Geneanet ADN.
      Ensuite, les techniques traditionnelles de généalogie génétique s’appliquent.
      Bien cordialement,
      Nathalie

    • Bonjour
      Vous devez faire tester vos parents en priorité, car ils ont davantage d’ADN que vous, et ce sont leurs grands parents, dont ils ont hérité d’environ 25 % d’ADN alors que vous n’en avez qu’environ la moitié ! Ils auront davantage de cousins génétiques et de chance d’identifier lesdits inconnus.
      Vous pouvez faire les tests actuellement pas chers sur MyHeritage et si vous réussissez à convaincre les descendants légitimes du grand père supposé de faire de même, la réponse sera plus rapide. Si il n’y a pas de para endogamie ou d’endogamie faussant les résultats. Mais ça, vous pouvez le voir dans votre arbre généalogique et celui de l’arrière grand père supposé.
      Bien cordialement,
      nathalie

    • Bonjour,
      Le test ADN est effectivement l’outil parfait dans votre type de recherche et résoudre cette énigme familiale.
      Il faudrait donc que votre mère se fasse tester, puisque sa mère est décédée. Si elle a des frères et soeurs, cela peut s’avérer intéressant aussi.
      Il est toujours difficile de dire quel laboratoire utiliser dans ce cas.
      Soit votre épouse a de la chance car un parent proche s’est fait testé dans le même laboratoire, et l’identification sera facile.
      Soit un parent proche s’est fait testé, mais dans un autre laboratoire… auquel cas, pour le savoir, pas d’autre choix que d’effectuer un test dans les autres laboratoires…
      Pour vous, afin de limiter les couts financiers, je vous recommande de faire un test MyHeritage puis de transférer vos données brutes sur FamilyTree DNA, majoritairement utilisé par les britanniques, écossais et irlandais, et LivingDNA, majoritairement utilisé par les britanniques.
      Il faudra aussi transférer sur Geneanet ADN pour le chromosome X.
      Ensuite, selon les résultats de cousinages, il vous faudra peut-être opter pour une stratégie élargie.
      Bien cordialement,
      Nathalie
      Nathalie

  • En afficher davantage